fbpx
sous le haut patronage de sa majesté le roi mohammed vi

Les bienfaits de la course à pied

Les bienfaits de la course à pied

La semaine dernière, nous discutions de la source de motivation qui nous poussait à participer au 10km pour la paix ou simplement à chausser ses baskets et aller faire un tour au parc. Relever un défi sportif entre amis ? Se faire plaisir ? Faire une bonne action ?

Et si la réponse était beaucoup plus simple ? Et si la motivation qui nous pousse à courir était due au fait que c’était bon pour nous, bon pour notre santé ?

Dans cet article, nous allons décrire les multiples bienfaits de la pratique de la course à pied, en espérant vous donner envie de courir et de vous joindre à nous le 7 avril pour les 10km pour la paix de Rabat.

Les bienfaits de la course à pied sur le corps

Les spécialistes sont unanimes, la course à pied permet d’améliorer significativement l’état de santé général du sportif.

  • Renforcement musculaire général : Pratiquer régulièrement la course à pied permet de solliciter de nombreux muscles du corps qui vont se renforcer au fil du temps. Cette amélioration de la condition physique du coureur va permettre de limiter les risques de blessures et prévenir les effets de la fatigue et du vieillissement du corps.
  • Régulation de la masse corporelle: Courir nécessite la mise en action de nombreux muscles comme ceux des jambes, les fessiers ou encore les abdominaux nécessaires à une bonne posture. Qui dit mise en action dit consommation de calories. Le corps va donc aller puiser ces calories dans la masse grasse au profit de la masse musculaire. Associée à une alimentation équilibrée, la course à pied permet de se muscler et donc d’affiner sa silhouette.
  • Amélioration de la santé osseuse: Courir impose des chocs répétés à notre corps. Au contraire de l’impact parfois négatif sur les articulations, courir permet d’améliorer la densité osseuse et prévient l’ostéoporose. En effet, les chocs vont stimuler la production et assimilation des matériaux essentiels aux os pour conserver leur densité.
  • Prévention des maladies cardio-vasculaires: Quand on parle de renforcement musculaire global, cela inclut le muscle cardiaque. En effet, courir permet de muscler son cœur et d’améliorer sa circulation sanguine. La pratique de la course à pied joue donc un rôle majeur dans la prévention des maladies cardio-vasculaires en diminuant les facteurs de risques cardio-vasculaires connus comme l’hypertension artérielle, le diabète ou le cholestérol.

Les bienfaits de la course à pied sur l’esprit

Au-delà de l’impact positif sur la physionomie, de nombreuses études scientifiques ont démontré les bienfaits de cette pratique sur la psychologie des coureurs.

  • Diminuer le stress: La pratique de la course à pied entraîne la libération de substances chimiques comme les endorphines, hormone du bien-être, ou encore la sérotonine très impliquée dans le traitement de la dépression. Cela permet donc de lutter contre les symptômes de dépression, d’anxiété ainsi que les troubles bipolaires. On va même jusqu’à parler d’antidépresseur naturel.
  • Booster la confiance en soi: On dit souvent que le plus dur quand on décide d’aller courir, c’est de sortir de son canapé. Certes, courir est bon pour la santé. Mais la course à pied avant de faire du bien, cela fait mal. Qui ne s’est jamais dit après 10mins : « Pourquoi je suis là ? Pourquoi je fais ça ? » Poumons qui brûlent, muscles douloureux, suées… C’est pour la plupart d’entre nous une torture. Mais une fois l’objectif du jour atteint, le coureur se sent envahi par un sentiment d’accomplissement, de plénitude, de dépassement de soi. Il arrive même à se persuader que finalement, ce n’était pas si dur. Le défi est relevé. C’est valorisant et permet de se forger un mental en se poussant à croire que rien n’est impossible si on s’en donne les moyens. Courir permet donc de booster la confiance en soi et participe à votre santé mentale.

Les contre-indications

La pratique de la course à pied présente néanmoins quelques contre-indications spécifiques à ce type d’activité physique pour les personnes souffrant de :

  • Surpoids important, ce qui peut provoquer à terme des douleurs aux genoux et au dos ;
  • Problèmes articulaires, où on privilégiera des activités comme la natation ou le cyclisme ;
  • Troubles cardiaques sévères.

Il est bon à savoir que la course à pied est praticable par tous et à n’importe quel âge tant que la condition physique le permet.

En conclusion

Une parfaite écoute de son corps reste un élément phare de la pratique de la course à pied. Et si finalement, courir était la clé de la découverte de soi et de son corps : « Mens sana in corpore sano. ». Un esprit sain dans un corps sain, Juvénale.

 

 

facebook
twitter
instagram