fbpx
sous le haut patronage de sa majesté le roi mohammed vi

Les enfants courent pour la paix

Les enfants courent pour la paix

Les réunions mensuelles du Cercle diplomatique de bienfaisance sont toujours dynamiques, parfois imprévisibles mais toujours pleines d’échanges. Environ 45 ambassadrices et représentantes des organisations internationales se réunissent chaque troisième mardi du mois pour discuter, échanger des expériences acquises dans le monde entier ou pour aider les nouvelles  membres à s’intégrer dans la vie quotidienne à Rabat.

Ces derniers mois, le sujet inévitable a été  le  sport. Pour être précise, la course. Encore plus précise, la  troisième édition de la Course pour la Paix. Cette course, organisée par le Cercle diplomatique depuis 2017, a vu un grand succès et  a laissé beaucoup de  beaux  souvenirs entre les Rabattis.  Un  beau souvenir, ça donne des ailes !

Comme tout le monde le sait déjà, il y a une course de 10km, pour les adultes et les jeunes de plus de 15ans et une autre, de 2km, pour les enfants. Entre les 700 enfants qui courent cette année, presque 200 sont issus de familles en situation précaire ou sont des enfants sans familles, ou encore des enfants avec des handicaps physiques ou mentaux. Depuis sa création, il y a plus de 35 ans, le Cercle diplomatique aide les plus vulnérables, particulièrement les femmes et les enfants, à améliorer leurs conditions de vie.  A cet effet, le comité social du Cercle reçoit régulièrement des demandes de financement de différentes ONGs marocaines.

Pendant les réunions du Cercle, quand on parle des projets sociaux, le silence règne. Tout le monde écoute attentivement, essaye de comprendre, d’imaginer la situation. Quand nous avons parlé de participation d’enfants qui n’ont pas souvent (ou qui n’ont jamais) l’opportunité de participer à des événements pareils, il n’a pas fallu attendre longtemps la réaction des ambassadrices.

Maritza de Cuyun, l’ambassadrice du Guatemala a exprimé son désir d’appuyer 20 enfants de l’Association Najm Assahil.

Nadiah Alhudaithey, l’ambassadrice d’Arabie Saoudite veut supporter 30 enfants de l’Association de Protection et d’Assistance (l’association prend en charge totale les enfants orphelins et issus de familles nécessiteuses  avec un régime d’internat).
« Je crois fermement au potentiel de ces enfants et cela me procure de la joie de pouvoir offrir plus d’opportunités , sachant qu’ils contribueront à la construction d’un avenir meilleur et plus pacifique… J’ai été élevée en Arabie Saoudite, le pays qui est un des principaux donateurs mondiaux et ces valeurs sont véritablement ancrées dans notre culture », a-t-elle expliqué.

Ailine F. Geiger, l’ambassadrice du Chili, va appuyer 50 enfants de deux organisations basées à Salé : Centre Social Kariat (www.cskmorocco.org) et D’art Louane.
« J’ai surtout voulu soutenir des enfants qui grandissent dans des milieux défavorisés afin de leur donner un peu de joie et qu’ils puissent oublier pour quelques heures leurs vies difficiles… Ils ont droit au bonheur et pourquoi ne pas leur donner la chance de s’accomplir… Chaque enfant mérite un avenir meilleur et digne ! J’espère que cette course aura un effet positif tout au long de leur vie, étant donné que le sport est un élément essentiel pour le développement, physique, psychologique et social d’un enfant », a-t-elle affirmé.

Benedikta Harris, l’ambassadrice du Danemark, va appuyer l’organisation AMSAT (www.amsat.ma). Elle a expliqué sa motivation pour soutenir cette organisation avec les mots suivants :
« L’intégration des enfants et jeunes handicapés dans les écoles, les associations et les clubs de sport joue un rôle important au Danemark. Nous voulons contribuer à une société, ou tous et toutes peuvent vivre ensemble sans préjugés. On court pour une cause : pour collecter des fonds afin de pouvoir aider les associations marocaines. En parrainant une association, on donne déjà un soutien direct et visible ».

Les Associations JIWAR Education et Développement et l’Association Marocaine pour l’Insertion des Malvoyants de Salé seront également appuyées par le Cercle diplomatique.

Pour terminer, nous vous rappelons le joli proverbe de Lao Tseu :

« La gentillesse dans les mots suscite la confiance. La gentillesse dans la pensée crée la profondeur. La gentillesse dans les actes engendre l’amour ».

Klara Braic Samardzic

Membre du comité d’organisation de la Course pour les enfants

facebook
twitter
instagram